Jour 47 : de Muonio en Finlande à Jävre en Suede, 384 km

Total : 7 768 km

Nous nous réveillons à 10h, heure finlandaise. On a bien dormi, il faisait chaud dans le van. La lumière est déjà bien présente. Il fait très beau. Nous sommes ravis, nous prenons le café au soleil au bords de la rivière. Nous avons un programme chargé, grand rangement du van, rechargement en eau, réorganisation. Heureusement le camping nous tolère jusqu’à 14h donc nous sommes tranquilles ! Nous continuerons de descendre aujourd’hui, et devrons traverser la Finlande pour entrer en Suède, pays qui nous offre une autoroute impeccable !

Et un, et deux, et trois défis !

Nous avons deux défis à faire ce matin : Frédérique, l’ancienne N+1 d’Albane aimerait que nous mangions un plat typique au petit déjeuner ! et mon père m’a demandé de manger du renne. Ok nous ferons les deux en uns ! Challenge !

Albane cherche dans son guide « la Scandinaie bobo » des infos et nous voilà sur la route un peu en dehors de Muonio en direction d’un petit resto pour manger du renne. On met un peu de temps à trouver cette sorte d’auberge, cachée près de la forêt. L’ambiance est à mi-parcours entre le vieux saloon et la petite maison dans la prairie. La gérante est vraiment sympa et nous explique ses produits faits maison.

Nous nous installons à table prêt à engloutir cet animal hors du commun. C’est notre première fois. Le plat est une sorte de ragout, accompagné de purée maison et de mélange d’épices. Le gout est assez fort ! Mais c’est délicieux ! Nous engloutissons ce plat pour notre plus grand plaisir ! Nous sommes repus et nous achetons pour 100ede viande de Rennes, en cadeaux familiaux ! Uhm ! Joyeux Noël la famille ! Albane trouve le kurkimin au passage, qui était un défi proposé par sa maman ! Et hop et de trois !

Une fin de voyage sous les aurores

Nous re-partons, et je prends le volant. En chemin, j’évite 1, puis un 2e puis un 3e rennes ! mais la route est superbe, plate, toute droite ! Nous sommes seuls sur la route parmi les sapins, c’est juste incroyable.  Vive les routes finlandaises ! 2h15 plus tard, je passe le volant à Albane. Je suis content de moi ! Nous entrons en Suède, nous avançons bien ! Dans quelques jours nous devons être en France, ça ne rigole plus !

La Suède est sans contexte le pays où il est le plus agréable de rouler. Les routes sont parfaitement bien entretenues et douces. C’est agréable. Nous sommes seuls dans ce pays, et le soleil annonce la fin de journée. Les rayons traversent les arbres, c’est splendide. Comme un automne en été.

L’heure de nous installer quelque part approche. Nous cherchons dans Park4night et nous trouvons une destination qui a l’air sympathique. Nous arrivons et le cadre est en effet très sympa. Mais il y beaucoup de camping-cars et certainement pas la capacité de faire un feu. Albane fait un peu la moue. Elle est malheureuse, triste de rentrer. Sa sœur cherche à la joindre en plus, qui est inquiète pour sa mère et qui veut papoter. Je reprends le volant, j’ai vu une petite route qui longe la côte. Je la prends. Il commence à faire nuit. Nous roulons le long de la côte sans la voir, c’est très boisé, les maisons sont cachées derrière les arbres. Très joli. Et là nous tombons sur une petite plage, magnifique. Avec son coin feu, son sable et personne…

Nous sommes ravis ! La Suède nous réserve encore une petite surprise. La lune se lève, immense, elle illumine l’eau. Elle ne se lèvera pas beaucoup le reste de la nuit. Je m’attèle à préparer le feu. Albane passe son coup de fil et papote avec sa sœur avant de faire à manger, ce soir c’est riz car nous avons eu un gros repas ce midi. Le feu prend magnifiquement bien et l’espace réservé pour en faire est immense. Il va nous chauffer jusqu’à tard dans la nuit.

Les étoiles apparaissent, la nuit est bien noire. Nous les voyons superbement bien. C’est top.

Et là je LA vois. Ondulante, comme pluie dans le ciel, certes peu puissante mais bien présente avec une dominante verte et ces teintes violettes : une aurore boréale. Nous aurons le droit à une nouvelle nuit d’aurores. Quelle chance ! Et pourtant nous avons dépassé le cercle polaire ! Je pars récupérer mon appareil photo pour ne pas en perdre une miette.

Nous restons à les regarder jusqu’à une heure du matin, profitant de ces derniers moments scandinaves, exceptionnels et rares pour nous, puis nous allons nous coucher avec le chauffage du van à fond car il fait très froid cette nuit !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *