Jour 37 : de Matmora aux Lofoten, à Myre aux Vesteralens, 148 km

Total : 5 383 km environ

Bon, ce matin, nous commençons à avoir envie de nous doucher ! Après deux randos et plusieurs jours il est temps de reprendre un peu de confort. Nous quittons donc les îles Lofoten pour ses cousines voisines : les îles Vesteralens, en quête d’un camping pour la pause hebdomadaire. En route !

Vesteralens nous voilà !

La route entre les îles Lofoten et les îles Vesteralens, est une fois de plus très belle. Nous slalomons entre les îles, les fjords, les montagnes et rêvons pas mal aujourd’hui. Des projets plus ou moins fantasmés émergent. On échange sur nos délires qu’on ne fera probablement jamais, ou peut être que si, qui sait. Nous sommes à quinze jours de la fin désormais, nous commençons à nous rapprocher du moment où nous compterons les jours. On le sait, on en parle peu. Nous faisons une pause dans une station essence trop bizarre, à l’effigie des années rock n roll, de Marylin Monroe, et d’Elvis. Le café ressemble à un décor de Grease. Il n’y a personne dedans, c’est vraiment trop bizare. C’est la première fois que Clément remarque et se pose la question d’acheter un tas de bois prédécoupés. L’odeur de feu qu’il porte et qui émane de son corps probablement ! On hésite, c’est vrai que c’est tentant, mais finalement on se dit qu’on n’a pas forcément la place dans le van. On ne le sait pas encore, mais ce n’est que partie remise ! Aller Robinson !

Nous arrivons assez tôt et portons notre dévolu sur l’Oppmyre camping à Myre. Le cadre y est paradisiaque. Les places sont au bord du Fjord. La vue est dégagée, aujourd’hui il fait beau alors nous n’hésitons pas une seconde. Ce petit bout de paradis est vraiment à recommander, pas cher du tout et à cette période de l’année il n’y a personne du tout. On s’installe en plein milieu avec une vue de dingue directement dans le coffre du babyblue. Clément part s’occuper des formalités et revient fou de joie : les douches sont 1. comprises dans le tarif et 2. l’eau chaude y est illimitée. Ce qui ne nous est pas arrivés depuis plus d’un mois ! On installe notre petite maison dans cette perspective. Trop le bonheur. Et puis cerise sur le gâteau, Clément est super content car ENFIN IL CAPTE INTERNET et peut regarder l’évolution de son compte instagram. Je fais du yoga moi pendant ce temps. Après la séance sona et jaccuzzi, nous mettons notre lessive en route et roule ma poule nous filons profiter d’une cuisine un peu plus grande et du salon pour la soirée. Un couple est là, en fin de dîner. Le jeune homme est français et la jeune femme est finlandaise. On met un peu de temps à comprendre que nous sommes français ! On se raconte nos périples. Antoine est un jeune alsacien qui fait le tour du monde depuis le mois de mai : États-Unis, Chine, Mongolie, Russie, Finlande, Norvège, le tout en stop. Voyage à suivre sur son compte instagram : @cottisch. Comme il vient du nord et nous du sud, comme quasiment toutes les personnes croisées, ses conseils sont précieux.

Il nous conseille d’aller faire un tour sur l’Ile de Senja, pas forcément mise en valeur par rapport aux Lofoten, et à tort selon lui, car l’île est tout aussi jolie et bien plus déserte. On sent que c’est un quelqu’un qui aime voyager hors des sentiers battus, loin du marketing touristique. Les randonnées sont d’après lui aussi sources de panorama exceptionnels. Sur ces bons conseils, je finis de cuisiner des lentilles et de la viande. Lentilles qui sont d’après mon adorable « les lentilles les plus immondes du monde ». J’adore, j’adore. A deux doigts de lui faire avaler les lentilles par les narines, je concède qu’elles sont un peu carbonisées et nous nous vengeons sur la viande.

De retour au van, nos amis les moustiques sont aussi avec nous. On se calle au chaud et on s’endort quand mon réveil sonne et m’indique l’heure de fin de lessive… me voilà à me faufiler dans la nuit, avec cette lumière lunaire pour transvaser nos affaires dans la machine à essorer. Aaaaahhhh les joies de la vanlife J De retour dans mon lit, je retrouve ma place à côté de Clément, dans la couette bien chaude, en sécurité dans ma maison à roulette, et m’endors malgré les moustiques, les lentilles, les caprices d’internet et les horaires de lessive, trop heureuse.

Infos camping

Oppmyre camping
Oppmyreveien 53, 8430 Myre
https://oppmyrecamping.no/
25 euros : un van, 2 personnes, avec électricité
Lessive, sèche-linge et douches gratuites

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Et oui, on en prend plein les yeux. Senja est aussi belle comme les Lofoten, et sans les touristes. Le français du camping avait raison, ça vaut le détour ! […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *