Jour 42 : De Tungeneset au port d’Oksfjordhamn, en Laponie, 330 km

Total : 6 440 km environ

Nous nous levons tôt (9h) si si, c’est tôt ! Nous sommes en vacances quand même ! Donc aujourd’hui, nous partons « tôt ». Nous rangeons le van (mode le gros rangement du printemps), mangeons, faisons la vaisselle, chargeons en eau. Nous sommes opérationnels à 10h30. Albane au volant, moi dans ma cabine de co-pilotage. Et c’est parti ! Nous roulons nous roulons il fait plutôt gris, parfois il pleut. Donc pas de regret à passer la journée dans le van, car notre objectif : quitter les îles et atteindre la Laponie, la région des Sami ! L’idéal serait d’atteindre Alta ce soir !

C’est un moment important du voyage, la dernière partie. Quitter les îles et entrer en Laponie sonne un peu la fin. Nous nous rapprochons du but petit à petit. Chacun pensant à ce voyage de fou, les kms défilent et nous atteignons l’autoroute E6 vers 13h30. Adieu petites routes sinueuses, on revient dans la cours des grands ! Nous faisons un arrêt à un circle K (une station essence), la moins chère du pays je pense. Oubliez les essos ou shell, elles sont beaucoup trop chères.

Laponie vesteralen Norvège van Oksfjordhamn Tungeneset

Prendre un douche dans une station essence : check

Et là nous voyons l’icône douche… Un truc de fou. Moi je jubile. Tain, on peut prendre une douche ! Je demande et c’est gratuit et illimité !!! Oui, parce que les douches dans les campings, pour la plupart, c’est 100 kronas les 5 min… Et là c’est gratuit et illimité !!! Ni une ni deux, je prends mes affaires et hop à la douche. Albane peut motivée, rechigne… Elle trouve ça un peu destabilisant de prendre une douche dans le magasin d’une station essence, entre les routards et les touristes qui achètent leurs sandwichs du midi ou qui font le plein d’essence… Pas faux ! Puis, elle me voit revenir tout sourire et la plus d’hésitation elle y va. Après la rando de Sinja, c’est quand même une occasion à ne pas manquer. Et puis c’est drôle de traverser le magasin avec sa serviette, de prendre une douche dans un supermarché. La douche est immense, chaude, longue, gratuite… Le paradis. Quel bonheur ! C’est bon on est reparti pour 4 voir 6 jours, facile !!! Ouai, ouai on est des craspec mais c’est ça la vie en van… ! Nous repartons propres, très amusés et contents.

La Laponie

La route se déroule sans problème, il faut dire que nous sommes sur la E6. Le bonheur. Double voie, large, vitesse limitée à 80km/h, on est bien et y’a personne sur cette route ! Les heures passent. On roule, on roule… Nous avons des arrêts photos fréquents car des glaciers sont stupéfiants. On sent qu’on est bien haut désormais. Les glaciers longent les habitations, les villes, les bords de lacs… Impressionnant. On s’arrête dans une espèce de garage routier à air libre. On regarde ces glaciers si proches de nous. Je prends des photo. Un feu de bois fait contraste avec le paysage. Albane commence à parler du Père Noël à ses neveux et nièces, car ca y est, petit à petit, on entre dans la région des Sami !!!

La Laponie ou Sapmi est une région transnationale située à l’extrême nord de 4 pays : la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. Les Samis (aussi nommés « les Lapons ») y habitent et sont considérés comme le peuple autochtone de la Scandinavie. Ils vivaient autrefois de la pêche et de l’élevage de rennes, mais aujourd’hui seule une minorité des 85 000 Samis en vit encore.

Clem aux manettes !

En fin d’après-midi, Albane commence à fatiguer… Je me décide alors et je lui dis : « Je peux conduire ? » Elle hésite, elle hésite encore… S’arrête… Et me dis « Tu fais attention, tu ne nous tue pas hein ;-). Attends je prends du chocolat. » Bref, la confiance quoi… En même temps je la comprends. On ne peut pas dire que je conduise souvent. Bref, je me lance. La route est agréable. Le van répond à merveille, la boite automatique est top. On se croirait dans un jeu vidéo. La route est super easy, personne, plate, large… Puis, cela se complique, je me retrouve dans la montagne avec une descente à 9 %, sur 4km, avec virages à 40km/h, puis travaux sur 4km avec terrain non goudronné, fait de terre et de cailloux. Mon heure de conduite fut un peu rude mais c’est ça la Norvège !

Albane reprend la main et à 19h30, nous sommes encore à 2 heures d’Alta. Tant pis, nous décidons qu’après ce virage et cette montagne, cette descente et cette montée, il sera temps de se reposer. On se trouve un petit port, 100 nok à mettre dans une boite… mmhm… Le port d’Oksfjordhamn est mignon, la vue est sublime, le parking est quasiment vide, nos amis les moustiques sont de retour parmi nous, pour mon plus grand bonheur. On s’installe, et nous mangeons des pâtes au ketchup (oui, c’est moins glamour), je fais quelques photos en pose-longue très jolies, je pense et nous nous endormons. Demain nous serons encore plus haut !

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] nous réveillons au port, que c’est agréable de sortir son nez du van et de tomber sur les montagnes au-dessus de […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *