J2 : de Liessies à Essen, 310 km

Total : 587 km

Notre première nuit s’est super bien passée sauf que, sauf que notre batterie auxillaire ne voulait pas se mettre en route. Un coup de fil (encore) à Antoine de Freed Home Camper, notre loueur de van et il nous dit alors qu’il peut y avoir un fusible de cramé. Panne assez rare selon lui ! Coup dur ! Surtout que je ne sais pas où sont les fusibles… Et malgré wiki, je suis incapable de trouver la boite de fusible de cette maudite batterie.

Assez stressant de savoir qu’il reste 10 000 km pour un roadtrip photo et être dans l’incapacité de recharger les batteries du matos. Le coup dur de la batterie s’ajoute avec l’oubli de mon trépied. Après une petite balade dans la foret, je me retrouve avec une écharde dans la main gauche. Plus tard, Albane sortira la trousse de secours : aiguille et pince à épiler arriveront à bout de l’écharde et de ma main (je déconne).

Le moral est donc plutôt bas au matin. Il pleut et Albane ouvre un œil à 11h du mat. Première grasse mat dans le van à un moment difficile pour moi. Heureusement internet est là.

Direction Soignies en Belgique pour recharger la batterie ! Petit detour pour Clema, mais grand pas pour le voyage !

Nous arrivons donc à Soignies, le cœur gros et plein d’espoir. La ville ne paye pas de mine. Comme une ville du nord, marquée par ces briques rouges ouvrières. Ville inconnue au bataillon et pourtant elle a tout d’une grande.

Le magasin de photo « Soignies photo » est là, ouvert. Un homme acceuillant et passioné nous conseille. Il est accompagné par « Chaussette » son fidèle chat âgé de 15ans : « La tête oui mais le corps attention » disait-il. Après une longue discussion sur le voyage, l’Australie, l’Islande, nous partons heureux et soulagés armés de notre trépied flambant neuf.

Nous nous lançons en quête d’un hypermarché belge, en effet, nous tenons seulement avec les restes de nos réserves parisiennes. Nous roulons un peu au hazard grâce aux conseils très confus de ma part. Et là, le miracle ! Albane aperçoit un concessionnaire VW. Moi sceptique :  » Mais euh, ils vendent des voitures et ils ne réparent pas ». Albane sur d’elle : « mais au moins ils trouveront peut-être la panne ! »

Ni une ni deux nous voilà dans un atelier à la recherche de Justin le réparateur et là une équipe au top. En 5 min, ils trouvent nos fusibles et nous les changent ! La lumière fut. Hyperserviables, hyper sympas, service gratuit, ils ont assuré au concessionnaire VW de Soignies ! La batterie sauvée, on respire !

Nous voilà repartis avec des indications plus claires : en 5 min nous sommes au supermarché. 2 h de course, 1h de rangement mais ça y est « vaniclema » est dans la place. Après les réparations, les courses, le rangement, l’heure tourne… Il est 19h et nous partons pour l’Allemagne ! Bizarrement nous passons par les Pays-Bas. 380 km plus tard il est 22h. Nous sommes fatigués, moi particulièrement. Heureusement l’appli Park4night nous sauve une nouvelle fois la vie !

Nous sommes posés sur un petit parking devant la philharmonie de Essen. Comme deux zonards mais contents. L’endroit est calme au pied des barres d’HLM, glamour quoi. Nous faisons notre premier apéro-bière (fraiche !!!) et saucisson. Nous nous écroulons..

Plutôt lent à démarrer ces deux premiers jours, il va falloir tracer si on veut tenir « notre programme » et je n’ai toujours pas sorti mon appareil photo… Je suis en manque ! 🙂

CLEMA_OTAGO_FREEDHOMECAMPER_JOUR_2_ CLEMA_OTAGO_FREEDHOMECAMPER_JOUR_2_ BATTERIE
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] mi-parcours du voyage, le niveau des vivres descend tranquillement. Le bougre, il avait raison. Je me revois grogner, au Carrefour belge, le second jour, à trouver disproportionnée la quantité de nourriture en provision pour un espace si petit et à […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *